Главная 7 Maladies d'estomac 7 Pancréatine et Alcool: Compatibilité, Effets

Pancréatine et Alcool: Compatibilité, Effets

Donc, vous voulez vivre et profiter de la nourriture, boire et en même temps vous sentir bien. Mais notre corps saura tôt ou tard qu’avec la consommation excessive de boissons alcoolisées et d’aliments savoureux, mais pas sains, vous devrez tout de même vous attacher.

Est-il possible de prendre de la pancréatine et de l’alcool en même temps? Ce remède miracle peut aider à prévenir une réaction indésirable du corps après une consommation excessive de boisson alcoolisée accompagnée d’une collation grasse et épicée.

Et cette personne a convaincu la sécurité et l’utilité de ce médicament pour tous ceux qui sont heureux d’être trompés.

Pancréatine et Pancréatite

La pancréatine est une substance produite par le pancréas, responsable du fractionnement des aliments en protéines, lipides, glucides, vitamines et minéraux.

Lorsque, pour une raison quelconque, la pancréatine du pancréas cesse d’agir ou ne remplit pas pleinement ses obligations, une maladie survient – la pancréatite. Il s’exprime dans une souffrance insupportable. En fonction des lésions de l’organe, la douleur est concentrée dans l’estomac, dans l’hypochondre, à droite ou à gauche, en fonction du côté de l’organe enflammé.

Si tout le pancréas est affecté, la douleur est le zona.

Dans un tel état de santé du patient, il est nécessaire de créer une ambulance dès que possible. En aucun cas, il ne peut être retardé, sinon un choc pourrait survenir en raison d’une grave irritation de la douleur.

Cependant, la victime doit être soutenue. Dans ces cas-là, on voit “No-shpa”, “Papaverin”, repos au lit avec un radiateur froid sur le ventre, jusqu’à l’arrivée de l’ambulance.

En aucun cas, ne peut pas manger car, lors de l’attaque, il existe un faux sentiment de faim.

La composition du médicament et son action

La pancréatine en tant que médicament est un système d’enzymes nécessaire au bon fonctionnement du tractus gastro-intestinal. La composition principale du médicament:

  • Distal (amylase) – même à l’intérieur de la bouche, il décompose les glucides en particules plus petites. Mais pas capable de faire face à la cellulose et la fibre.
  • Lipase (steapsin) – catalyseur qui interagit avec les graisses, il favorise la digestion des aliments en graisses et les décompose en glycérol et en acides gras.
  • Protéinase – les protéines qui viennent avec la nourriture se décomposent en acides aminés.

Il existe également des composants mineurs de la pancreatine. Ce sont le glucose, le talc, les colorants et le stéarate de magnésium, la polyvidone, l’amidon, le saccharose, le lactose et les colorants.

  • Talc interfère avec l’épissage du composant médicamenteux et permet la libre circulation dans l’œsophage.
  • Stéarate de magnésium au contraire, il élimine les radicaux libres, ce qui est impossible dans la vie quotidienne et même dans des conditions de laboratoire.
  • Avec l’aide de Polyvidone il y a une meilleure absorption du médicament dans les intestins.
  • Des colorants mélangé pour la beauté, mais avec le stéarate de magnésium, peut provoquer une réaction allergique causée par une irritation de la peau couvrant du temps et avec un rougissement. Dans ce cas, il est urgent d’annuler le traitement par la pancréatine.

La pancréatine a été découverte dès 1956 et a été obtenue chez un porc pancréatique. Au début, cela ressemblait à une poudre.

Cependant, il est rapidement devenu évident que la pancreatine sous cette forme ne tolérait pas les effets du suc gastrique et qu’un médicament perd ses propriétés, il devient inutile.

Maintenant, ce médicament est en comprimés, dans un enrobage entérique qui aide le médicament à traverser en toute sécurité l’environnement acide de l’estomac. Ainsi que des pilules et des capsules qui disparaissent dans le duodénum.

Pancréatine et alcool

Le producteur de pancréatine n’a pas réfléchi à la manière dont l’alcool et la pancréatine pourraient interagir. Cela devait être compris par d’autres chercheurs, et c’est la conclusion à laquelle ils sont arrivés.

Il fut un temps où l’on croyait que, lors de la pancréatite initiale, sous l’effet de la bière, la digestibilité des aliments s’était améliorée, mais il est vite devenu évident que cela ne fait que ruiner le pancréas et le corps tout entier.

Le fait est que la bière contient des constituants nocifs, tels que des sels de métaux lourds et des constituants toxiques, qui peuvent entraîner des maladies oncologiques du pancréas et, chez les femmes, le cancer du sein, ces substances stimulant les néoplasmes cellulaires. Les gens meurent durement et douloureusement.

Par conséquent, les médecins vous avertissent strictement que si vous avez commencé un traitement par la pancréatine, il est préférable d’oublier complètement les boissons contenant de l’alcool.

Aucun médicament n’est compatible avec l’éthyl dans le corps humain, la pancréatine ne fait pas exception. Il convient de garder à l’esprit que de telles boissons stimulent la production d’un groupe particulier de substances dans l’environnement du pancréas et forment en même temps le myotone du muscle, qui entraîne le flux biliaire de la vésicule biliaire dans l’intestin.

En conséquence, la bile se dépose dans la vésicule biliaire et augmente en volume avec le temps, ce qui empêche les radicaux libres produits par le pancréas de pénétrer dans la destination et ils commencent ainsi à ronger le système biliaire lui-même.

C’est ainsi que se manifeste une pancréatite aiguë, due à la douleur prononcée du côté gauche de l’abdomen. Si vous ne consultez pas votre médecin à temps, les événements se dérouleront comme suit: les enzymes pancréatiques pénètrent dans le sang, ce qui perturbe le fonctionnement complet de tous les organes, y compris le cerveau.

Au final, ces violations deviennent irréversibles et la prise d’une nouvelle dose d’enzymes ne peut qu’aggraver la situation, ce qui entraînera inévitablement des conséquences irréversibles.

Ces réactions indésirables se développeront encore plus rapidement et plus difficilement si, avec l’alcool, vous consommez des aliments frits ou gras.

Cependant, si la dose d’alcool est minimale, l’effet de la pancréatine ne sera pas significatif.

Le médicament est indiqué pour être utilisé pendant l’utilisation de la nourriture ou immédiatement après. Le médicament commence à agir plus rapidement s’il est lavé avec un verre d’eau.

Mâcher et mâcher une pilule est impossible car les propriétés de ce médicament sont perdues dans l’estomac.

Que faire si vous avez déjà bu de l’alcool et de la pancréatine

  • Arrête de boire de l’alcool.
  • Commencez immédiatement à boire plus d’eau.
  • Si vous ressentez des symptômes tels que nausées, douleurs abdominales, vertiges, consultez un médecin.

Bien sûr, il vaut mieux être prudent avec l’alcool. Après tout, comme vous le savez, tout produit, même le plus utile, peut nuire à la santé de l’usage de la consommation excessive d’alcool. Par conséquent, il est nécessaire de collecter l’esprit et de réduire les causes des fêtes de Noël ou de contrôler la quantité d’alcool consommée et le contenu consommé.

Quelle que soit la puissance du corps, la force de l’esprit doit être éduquée pour pouvoir vivre plus longtemps et maintenir la qualité de la vie jusqu’à un âge très avancé.

О admin

x

Check Also

Mezim – effets secondaires

Au cours de toute maladie des médecins des substances médicinales. Selon leur ordonnance, un patient ...

Pancréatine avec allaitement maternel (HB) et allaitement

La grossesse et l’allaitement semblent être la meilleure période dans la vie d’une femme. Cependant, ...